Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Le Camping Orléans met ses employés à l’avant-plan

19 janvier 2018

Un emplacement naturel exceptionnel sur la pointe de l’île d’Orléans et des infrastructures classées cinq étoiles : le camping Orléans pourrait se contenter de ces acquis enviables. Or, sa propriétaire comprend l’importance de la contribution des employés à l’expérience client, et le reconnaît publiquement !

 

Image tirée de la page Facebook du Camping Orléans.

À l’accueil, François est tout sourire, visiblement fier que son professionnalisme soit souligné dès son premier emploi d’été. Renée, préposée à l’entretien ménager, prend la pose devant les géraniums fleuris du camping, ravie que sa rigueur soit donnée en exemple. Justine, sauveteuse de la piscine, est félicitée pour les cinq derniers étés durant lesquels sa débrouillardise et son entrain contagieux ont embelli le quotidien de ceux qui l’ont croisée.

 

Chaque semaine au cours de l’été dernier, Natasha Bouchard, propriétaire du Camping Orléans, a publié sur la page Facebook du Camping, le portrait de douze employés qui assurent le bon roulement du site saison après saison. Son objectif ? Aller plus loin dans la reconnaissance du travail des employés.

 

« Les vacanciers arrivent au camping en interpellant les employés par leur prénom, comme s’ils les connaissaient, et en les remerciant personnellement pour leur bon travail… Cela leur lance un message très fort, bien plus que si c’est juste la boss qui le dit », explique Natasha Bouchard.

 

Objectif : collaboration et rétention

Impact positif sur l’estime de soi, sur le plaisir au travail, sur l’esprit d’équipe, sur le bien-être professionnel et sur le sentiment d’appartenance : les répercussions des tactiques de reconnaissance dépassent le simple sourire croqué sur le moment.

 

Dans un camping, chaque employé doit jouer son rôle. Le manquement d’un seul d’entre eux nuit à l’expérience client en plus d’augmenter la charge de travail des autres employés. Un climat collaboratif est donc indispensable.

 

« Quand on saisit bien son propre rôle par rapport à celui des autres, on comprend mieux qu’on forme une équipe », dit la propriétaire. Lorsque l’équipe est tissée serré, un employé ne sera pas tenté de laisser ses collègues en plan au cœur du mois d’août, et une fois la saison de camping terminée, il aura hâte de retrouver sa gang l’année suivante !

 

Reconnaissant l’impact d’une équipe stable sur l’ambiance et la qualité du travail, Natasha Bouchard offre aussi des conditions salariales avantageuses dans le milieu.

Reconnaître, et récompenser

« Personne n’a commencé au salaire minimum ici », donne en exemple celle qui a été finaliste pour le Prix Femme d’affaires du Québec du Réseau des femmes d’affaires du Québec (RFAQ). Ses employés au Camping Orléans ont en plus accès à deux primes: une prime de rendement attribuée aux employés ayant comblé de façon satisfaisante les attentes associées à leur poste, et une prime de fidélité qui sert d’incitatif à rester jusqu’à l’automne. Enfin, certains emplois décisifs sont rémunérés à longueur d’année, même si leurs activités sont principalement concentrées pendant la saison estivale.

 

« Certaines personnes évalueraient ma masse salariale et la trouveraient exagérée, mais le taux de roulement est faible, les dépenses en formation sont minimes et l’ambiance familiale, inégalable. Au lieu de recommencer à zéro chaque été, je préfère mettre plus de 0 à ma masse salariale ! » dit Natasha Bouchard.

 

Selon elle, une fois son personnel payé selon un salaire juste, ce sont surtout la valorisation de leur travail et la création d’un sentiment d’appartenance à l’équipe qui influencent la rétention des employés dans une industrie saisonnière. Des efforts souvent « gratuits », qui rapportent gros ! À l’entretien du terrain, par exemple, Gérald sait que son travail impeccable des huit dernières saisons est reconnu. Pourquoi ne reviendrait-il pas retrouver sa deuxième famille au printemps prochain ?

Une réponse à “Le Camping Orléans met ses employés à l’avant-plan”

  1. Stéphane Grondin dit :

    La preuve que cette gestionnaire d’entreprise mets en valeur son produit qui inclut non seulement le site exceptionnel mais la qualité de son personnel. Une excellente preuve d’excellence dans le domaine du tourisme… Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme