Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Superviseur, superviseure de l’accueil et de l’animation

Un superviseur des services d’accueil et d’animation a pour fonction de coordonner les activités et le personnel d’accueil et d’animation.

On retrouve cette fonction de travail principalement dans le sous-secteur des loisirs et divertissements. Les entreprises les plus susceptibles d’embaucher des travailleurs pour cette fonction de travail sont les parcs, les musées, les centres d’interprétation, les sites et lieux historiques, les aquariums, les parcs d’attractions, les jardins zoologiques, les jardins botaniques, les centres culturels ou scientifiques, les centres de loisirs et de plein air, les camps de vacances, etc.

Principales tâches

Planification et développement :

  • Concevoir et élaborer des programmes, des activités, des produits et services pour les visiteurs de l’entreprise
  • Rédiger des documents d’information
  • Développer des projets et des activités spéciales
  • Participer à la promotion de l’entreprise

Service :

  • Superviser l’équipe d’accueil et d’animation
  • Appliquer et faire respecter les politiques et procédures relatives à l’accueil et à l’animation et, plus globalement, de l’entreprise
  • S’assurer de la satisfaction de la clientèle pendant et après la prestation du service et traiter les plaintes, s’il y a lieu
  • Travailler en coordination avec les autres services de l’entreprise

Participation à la gestion :

  • Assister le directeur dans la gestion des ressources humaines (embauche du personnel, formation, répartition du travail, élaboration des horaires, évaluation du rendement, gestion des conflits, etc.)
  • Assister le directeur dans la gestion des ressources financières (préparation des budgets, contrôle des coûts de fonctionnement, etc.) et matérielles (gestion des inventaires, etc.)

Conditions de travail

Travail à horaire variable. Travail qui peut s’effectuer sous pression. Fonction impliquant souvent de longues heures de travail et exigeant parfois de travailler les soirs, les fins de semaine ou les jours fériés. L’organisation du travail peut varier selon la saison touristique.

Comme toute autre fonction de travail dans l’industrie touristique, la rémunération varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • relatifs à l’employé (expérience de travail préalable, scolarisation et formation, etc.)
  • relatifs à l’entreprise (taille, localisation, niveau de qualité, appartenance à une chaîne, présence d’un syndicat, saisonnalité des opérations, etc.)
  • relatifs à l’emploi comme tel (horaires, autres avantages non pécuniaires, etc.)

Compétences et qualifications

  • Aptitudes pour le service à la clientèle
  • Attitudes et comportement professionnels (aptitudes pour le travail d’équipe, autonomie, dynamisme, entregent, honnêteté, polyvalence, sens de l’initiative, sens de l’organisation, etc.)
  • Connaissance du français et de l’anglais. La maîtrise d’autres langues constitue un atout
  • Connaissance de la région immédiate et des points d’intérêt touristique
  • Connaissance et application des normes du travail et des principes de base en santé et sécurité
  • Habiletés pour la communication écrite et verbale, de même que pour l’animation de groupes
  • Leadership et capacité de prise de décisions
  • Tolérance au stress

Expérience

Aucune expérience particulière n’est exigée, mais plusieurs employeurs favorisent les candidats possédant une formation. Une expérience comme guide à l’accueil ou à l’animation constitue un atout.

Possibilités de carrière

Tout autre poste de gestion dans le secteur des attractions touristiques, poste similaire dans une entreprise de plus grande envergure.

 

Code CNP : 6313 – Superviseurs/superviseures des services d’hébergement, de voyages, de tourisme et des services connexes. 

Note : La forme masculine est utilisée dans cette description dans le seul but d’en alléger le contenu.

Révisé en août 2015.

© 2017 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme