Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Directeur, directrice du développement touristique

Un directeur du développement touristique est un gestionnaire qui planifie, organise, dirige et contrôle des activités et des programmes destinés à stimuler le développement du tourisme pour un territoire donné.

On retrouve cette fonction de travail principalement dans le sous-secteur des services de voyages. Les entreprises les plus susceptibles d’embaucher des travailleurs pour cette fonction de travail sont les organismes gouvernementaux fédéraux, provinciaux et municipaux, les offices de tourisme, les associations touristiques régionales, les centres locaux de développement, les clubs automobiles, les chambres de commerce, etc.

Principales tâches

  • Évaluer les possibilités de développement et de mise en marché de produits et de services touristiques pour une localité, une région, un pays, etc.
  • Consulter ou faire effectuer des études pour analyser les tendances du marché quant aux projets envisagés
  • Établir des stratégies de développement, de marketing et de commercialisation pour des projets particuliers
  • Participer à la mise sur pied et à la réalisation de projets de développement de concert avec les représentants d’associations et d’organismes privés et publics
  • Développer ou mettre à jour la liste d’éléments à caractère touristique du territoire étudié (infrastructures, commerces, services, événements, attraits, etc.
  • Développer le plan d’action annuel en matière de développement touristique
  • Effectuer le suivi des projets en réalisation et en évaluer les résultats
  • Répondre aux demandes de renseignements de divers intervenants concernant les possibilités et les tendances dans le domaine du développement touristique
  • Participer à l’embauche des ressources humaines allouées à son service (embauche du personnel, formation, répartition du travail, élaboration des horaires, évaluation du rendement, gestion des conflits, etc.) et superviser le travail des employés, s’il y a lieu
  • Participer à la gestion des ressources financières allouées à son service, s’il y a lieu
  • Établir, appliquer et faire respecter les politiques et procédures du service et de l’entreprise

Conditions de travail

Travail à horaire fixe s’effectuant généralement sur un quart de travail de jour, mais pouvant à l’occasion exiger de travailler les soirs et les fins de semaine en périodes de pointe. L’organisation du travail peut varier selon la saison touristique.

Comme toute autre fonction de travail dans l’industrie touristique, la rémunération varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • relatifs à l’employé (expérience de travail préalable, scolarisation et formation, etc.);
  • relatifs à l’entreprise (taille, localisation, niveau de qualité, appartenance à une chaîne, présence d’un syndicat, saisonnalité des opérations, etc.);
  • relatifs à l’emploi comme tel (horaires, autres avantages non pécuniaires, etc.)

Compétences et qualifications

  • Aptitudes pour la gestion des ressources humaines (gestion des équipes de travail, gestion des conflits, etc.)
  • Attitudes et comportement professionnels (aptitudes pour le travail d’équipe, autonomie, dynamisme, entregent, honnêteté, polyvalence, sens de l’initiative, sens de l’organisation, etc.)
  • Au Québec, connaissance du français et de l’anglais. La maîtrise d’autres langues constitue un atout
  • Connaissance des principes de gestion et des systèmes informatiques pertinents
  • Connaissances liées aux études de marché et aux études de faisabilité
  • Excellent esprit d’analyse
  • Excellente connaissance du secteur d’activité touristique et des besoins de la clientèle
  • Connaissance et application des normes du travail et des principes de base en santé et sécurité
  • Habiletés pour la communication écrite et verbale
  • Leadership et capacité de prise de décisions
  • Tolérance au stress

Expérience

Généralement, suivant le bagage académique, de trois à cinq années d’expérience dans le domaine sont exigées. Une expérience comme agent de développement constitue un atout.

Possibilités de carrière

Directeur d’association touristique, gestionnaire d’entreprise touristique, directeur de la planification, des politiques et de la recherche, consultant en tourisme, postes clés en tourisme au gouvernement

 

Code CNP : 0014 – Cadres supérieurs/cadres supérieures – santé, enseignement, services sociaux et communautaires et associations mutuelles (ce code CNP déborde largement la fonction de directeur du développement touristique). 

Note : La forme masculine est utilisée dans cette description dans le seul but d’en alléger le contenu.

Révisé en août 2015.

© 2017 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme