Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Mécanicien, mécanicienne de locomotive

Un mécanicien de locomotive est un employé des services de transport ferroviaire dont la fonction est de conduire de façon sécuritaire un train conformément à un horaire et à un itinéraire établis afin de transporter les passagers vers une destination déterminée.

On retrouve cette fonction de travail dans le sous-secteur du transport. Les entreprises susceptibles d’embaucher des travailleurs pour cette fonction de travail sont les compagnies de transport ferroviaire.

Principales tâches

  • Prendre connaissance de l’itinéraire et de l’horaire établis
  • Examiner la locomotive qui lui est assignée
  • Vérifier les commandes et l’équipement
  • Actionner les commandes de la locomotive
  • Communiquer avec les membres de l’équipage et les employés de la régulation du trafic, afin d’assurer la conduite de la locomotive et le respect de l’horaire
  • Conduire le train à la destination préalablement déterminée
  • Signaler les retards ou les problèmes mécaniques
  • Rester en contact avec le préposé au trafic tout au long du parcours

Conditions de travail

Travail à horaire fixe, qui s’effectue généralement sur un quart de travail de jour. Fonction pouvant exiger de travailler les fins de semaines et les jours fériés.

Comme toute autre fonction de travail dans l’industrie touristique, la rémunération varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • relatifs à l’employé (expérience de travail préalable, scolarisation et formation, etc.)
  • relatifs à l’entreprise (taille, localisation, niveau de qualité, appartenance à une chaîne, présence d’un syndicat, saisonnalité des opérations, etc.)
  • relatifs à l’emploi comme tel (horaires, autres avantages non pécuniaires, etc.)

Compétences et qualifications

  • Attitudes et comportement professionnels (aptitudes pour le travail d’équipe, autonomie, dynamisme, entregent, honnêteté, polyvalence, sens de l’initiative, sens de l’organisation, etc.)
  • Au Québec, connaissance minimale du français et de l’anglais. Maîtrise d’autres langues constitue un atout
  • Bonne forme physique et bonne vision
  • Connaissance des systèmes de communication
  • Certification du Règlement d’exploitation ferroviaire du Canada
  • Tolérance au stress et attitude calme dans les situations d’urgence
  • Vigilance

Expérience

Généralement, un minimum de deux années d’expérience comme contremaître dans une cour de triage ou un minimum de trois années d’expérience comme chef de train sont exigées. Plusieurs employeurs exigent le diplôme d’études secondaires (DES).

Possibilités de carrière

Tout poste de supervision ou de gestion dans le secteur du transport

 

Code CNP : 7361 – Mécaniciens/mécaniciennes de locomotive et de cour de triage. 

Note : La forme masculine est utilisée dans cette description dans le seul but d’en alléger le contenu.

Révisé en août 2015.

© 2017 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme