Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Bilan des 6 premiers mois de mobilisation régionale

C’est en octobre dernier que le ministère du Tourisme (MTO) mandatait l’équipe du CQRHT pour :

  1. Établir des portraits régionaux de l’offre (disponibilité) et de la demande (besoins du secteur touristique) de main-d’œuvre;
  2. Appuyer les associations touristiques régionales (ATR) afin qu’elles se dotent d’un plan d’action sur les enjeux touristiques propres à leur région.

Mise en contexte

Ce mandat s’inscrit dans les engagements du ministère du Tourisme en matière de main-d’œuvre touristique 2017-2020 afin de répondre aux enjeux de l’industrie.

Un départ en force pour plusieurs régions

Les Cantons-de-l’Est ont été les premiers à entrer dans la danse et à produire leur plan d’action, suivis de près par la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, Lanaudière et Laval.

 

Maintenant, c’est au tour du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de l’Outaouais et de la Côte-Nord d’entreprendre des démarches auprès des partenaires socioéconomiques de leur région. Quelles seront les prochaines régions à se joindre au mouvement? À vous de nous le dire… Le sablier est déjà retourné avec la date limite du 31 mars 2020. Le contexte de main-d’œuvre actuel exige une mobilisation et un engagement de tous à faire la différence!

Des résultats concrets

L’exercice permet de définir le terrain de jeux commun, c’est-à-dire les enjeux prioritaires : disponibilité des bassins de main-d’œuvre, attractivité, rétention (particulièrement en contexte de saisonnalité), développement des compétences, etc.

 

Enfin, la démarche vise également à faire émerger et à prioriser les actions que les acteurs régionaux devront poser ensemble pour avoir un impact collectif. Plus concrètement, voici quelques exemples :

 

  • Créer une offre pour les travailleurs par le biais de partenariats entre entreprises de saisons complémentaires, voire de secteurs différents (maillage d’entreprises, partage de ressources).
  • Se rapprocher des organismes en employabilité et des services disponibles et possibles pour accompagner les entreprises dans l’accueil, l’intégration et la formation des travailleurs dits éloignés du marché du travail qu’il s’agisse d’immigrants, de retraités, d’autochtones ou de jeunes décrocheurs.

Pour le bien collectif

L’implication du MTO et du CQRHT fait en sorte que les enjeux communs à chacune des régions soient pris en compte dans les actions à portée provinciale. Pensons notamment à un investissement majeur de l’ensemble des partenaires touristiques pour une campagne d’envergure, basée sur une marque RH propre au secteur, afin de positionner l’industrie et de mettre en valeur les carrières et professions en tourisme.

 

De plus, le CQRHT a commencé à élaborer, en étroite collaboration avec les créneaux touristiques de la démarche ACCORD (Action concertée et de coopération régionale de développement), très près des entreprises, un projet de formation qui déclinera la marque RH tourisme et outillera les entrepreneurs en matière de marketing RH et de pratiques RH.

L’objectif : parfaire l’expérience employé.

Seul, on va (parfois) plus vite. Ensemble, on va plus loin.

Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre comme celui que nous vivons, les entreprises touristiques, dont la majorité compte moins de 20 employés, ne peuvent rester isolées. L’exercice des plans d’action prend tout son sens, car il permet une mise en commun coordonnée et intégrée des stratégies et des actions, ce qui évite le dédoublement et maximise les ressources disponibles.

 

C’est ensemble que les acteurs de l’industrie touristique trouveront des solutions adaptées à leur réalité. Mais n’oublions pas qu’élaborer des plans, c’est la partie facile… Pour obtenir des résultats, c’est leur réalisation, avec la contribution de chacun, qui compte.

 

Le CQRTH invite donc toutes les entreprises à s’informer auprès de leur ATR des démarches en cours en lien avec la conception de leur plan d’action. Est-ce que le processus est enclenché? Comment devenir une partie prenante engagée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme