fbpx

Comment anticiper les hautes saisons avec une bonne gestion de vos RH ?
Pour bien planifier, mieux vaut être en mode proactif!  Ainsi, la portée de la planification des ressources humaines s’avère primordiale, car elle permet d’envisager l’évolution d’une organisation et d’assurer ses besoins en compétences à court, moyen ou long terme.

Une bonne gestion de la planification des RH aide à prendre des décisions éclairées en fonction de notre stratégie d’affaires.  La planification des ressources humaines permet de réagir et s’adapter aux exigences des travailleurs.ses qui changent à une vitesse accélérée dans les circonstances que tous connaissent. Ce que l’on cherche ici, c’est d’avoir le nombre suffisant de main-d’œuvre, avec les bonnes compétences, au bon moment et au bon poste, afin d’atteindre les objectifs déterminés dans un souci de rentabilité, d’une relation-client optimale et dans un environnement propice à l’épanouissement de chacun.

Afin de bien piloter les variations d’activités, il faut savoir anticiper pour pouvoir bénéficier pleinement des hautes saisons.  Et cela est d’autant plus vrai dans un contexte de rareté de main-d’œuvre.

L’exercice repose sur  une analyse et une évaluation des postes à combler et des conditions en lien avec ceux-ci afin d’identifier ses besoins réels.
Il s’avère nécessaire de garder à l’esprit que la gestion de la planification des ressources humaines ne se fait pas en vase clos.  Dans cette perspective, il importe de bien connaitre l’évolution des données relatives à son secteur d’activité et ses fluctuations futures. C’est pourquoi il s’agit de prendre connaissance des tendances en permanence!

Dès lors, voici quelques questions qui vont vous aider à planifier vos RH :

  • Quel est le portrait des ressources humaines qui composent présentement l’organisation?  
  • Quelles sont vos perspectives de croissances et orientations stratégiques?
  • Quels sont les horaires de travail à prévoir?
  • Le nombre de travailleurs.ses pour chaque département est-il adéquat?  
  • Combien de personnes supplémentaires seront nécessaires pour faire le travail?
  • À quel moment et pour combien de temps de nouvelles ressources seront-elles nécessaires?
  • Une diversification du personnel est-elle souhaitable et envisageable?
  • Quelles sont les qualifications, les compétences et l’expérience recherchées? 
  • Combien de temps prennent le recrutement et la formation d’un employé? 
  • Quelles sont les actions à prendre (utiliser le principe d’échéancier rétro-inversé) pour combler les écarts en matière de main-d’œuvre?
  • Qui est responsable à chaque étape?
  • La charge de travail est-elle réaliste, optimisée et soutenable? 
  • Est-ce possible de renforcer les équipes déjà en place en recourant à des salariés saisonniers?
employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Avril 2022

Le tourisme au Québec comptait ce mois-ci 25 400 emplois de moins qu’en août dernier et quelque 35 200 emplois de moins qu’à pareille date l’an dernier. Bien que la diminution des emplois fût à prévoir avec la fin de la haute saison, il n’empêche que ces chiffres témoignent de la très grande difficulté de l’industrie touristique à récupérer la main-d’œuvre qu’il a perdue durant la pandémie.
employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Mars 2022

Le tourisme au Québec comptait ce mois-ci 25 400 emplois de moins qu’en août dernier et quelque 35 200 emplois de moins qu’à pareille date l’an dernier. Bien que la diminution des emplois fût à prévoir avec la fin de la haute saison, il n’empêche que ces chiffres témoignent de la très grande difficulté de l’industrie touristique à récupérer la main-d’œuvre qu’il a perdue durant la pandémie.

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez des nouvelles qui comptent pour vous!