employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Août 2021

Le tourisme compte en août quelque 16 400 emplois de moins que l’an dernier et 9 700 de moins qu’en juillet. Ces données surprennent car toutes les informations suggèrent que la fréquentation des établissements touristiques cet a été bien supérieure à l’an dernier. Par rapport au mois d’août 2019, soit avant la COVID, l’emploi en tourisme a diminué de 98 900 (-21,4 %).
employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Juin et juillet 2021

Le tourisme compte en juillet quelque 7 600 emplois de moins que l’an dernier, une donnée surprenante compte tenu de l’achalandage accru dans les établissements touristiques cet été, et ce, non seulement en région mais aussi dans les centres urbains.
employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Mai 2021

Le mois de mai 2021 a été, pour l’industrie touristique, le mois de la stabilité avec une mince augmentation de 3 000 emplois, ce qui équivaut à une augmentation de 1 % par rapport à avril 2021.
employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Avril 2021

La situation de l’emploi en tourisme s’est améliorée par rapport à avril 2020 qui, on se souvient, présentait à l’époque le plus bas niveau d’emplois en tourisme (266 000) depuis le début de la pandémie. En un an, l’industrie a quand même recouvré 42 800 (+ 16,0%) emplois.
employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Mars 2021

De janvier 2021 à février 2021, les emplois en tourisme ont diminué de 7 300, poursuivant ainsi la descente observée depuis décembre. La perte d’emplois pour l’ensemble du tourisme depuis le début de la crise se chiffre présentement à 158 500, une baisse de 35%.
employes-main-dans-la-main

Regard sur l’emploi et les taux de chômage – Février 2021

De janvier 2021 à février 2021, les emplois en tourisme ont diminué de 7 300, poursuivant ainsi la descente observée depuis décembre. La perte d’emplois pour l’ensemble du tourisme depuis le début de la crise se chiffre présentement à 158 500, une baisse de 35%.
service-a-la-clientele

Les compétences du futur : les priorités de l’industrie touristique

La société se transforme. Le marché du travail évolue. La liste des compétences requises subit des modifications. Il importe de déterminer comment nos travailleurs.euses pourront réussir dans le monde du travail de demain, quelle qu’en soit la tournure, afin que notre économie continue de prospérer.
voyageur-plein-air

Les compétences difficiles à trouver dans les établissements de loisirs, de divertissements et d’hébergement en nature

Le secteur des loisirs, divertissements et de l’hébergement en nature est confronté à des difficultés importantes de recrutement. Une des principales causes est le manque de main-d’œuvre qualifiée. Le CQRHT a donc demandé aux entreprises quelles étaient les compétences qui manquaient le plus chez les candidats.
jeune-femme-plein-air

La main-d’oeuvre et les compétences d’avenir dans le secteur des services de voyages

Le CQRHT a mandaté en 2020 la firme de recherche SOM pour réaliser une étude sur la main-d’œuvre et les compétences d’avenir dans le secteur des services de voyages.
image-semaine-rh-cqrht

L’aspect humain de l’industrie touristique

Dans le cadre de son 25e anniversaire, le CQRHT a demandé aux personnes qui se sont impliquées dans l’organisation au fil des années comme administrateurs, de répondre à quelques questions sur ce qui les a inspirées à travailler en tourisme.
Securite-menu-stagiaire

Un ancien certifié ressortissant du Programme d’apprentissage en milieu de travail (PAMT): Grand gagnant de l’émission Les chefs 10e saison!

Comme quoi le programme permet souvent de donner la piqûre de la cuisine à des passionnés au potentiel prometteur et de lancer des carrières fulgurantes en art culinaire.
Oujé-Bougoumou-Nuuhchimi Wiinuu

Embauche d’étudiants : attention à la disparité de traitement!

Il importe de souligner que les nouvelles dispositions de la Loi sur les normes du travail entrées en application le 1er janvier 2019 interdisent d’accorder aux salariés un traitement différencié selon qu’ils sont, par exemple, étudiants ou permanents.

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez des nouvelles qui comptent pour vous!