Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Lancement du Groupe d’action pour la main-d’œuvre du secteur de l’hôtellerie

Montréal, le 20 novembre 2020 – Les travaux du Groupe d’action pour la main-d’œuvre du secteur de l’hôtellerie ont officiellement été lancés, ce matin. Initié par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) et le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), grâce à une injection de 200 000 $, il regroupe des représentants de différents partenaires et organismes du milieu hôtelier québécois, ainsi que des domaines de l’éducation et de l’emploi. Sa mission : soutenir l’ensemble des travailleuses et travailleurs de ce secteur, tout en préparant activement une relance des activités de l’industrie touristique.

Comme nous le savons trop bien, les mesures pour contrer la pandémie de la COVID-19, dont la fermeture des frontières canadiennes, les restrictions touchant les déplacements entre régions et l’interdiction de grands rassemblements, affectent lourdement le secteur de l’hôtellerie. Les établissements sont confrontés à un effondrement de la demande dans l’ensemble du Québec, qui a provoqué la mise à pied temporaire ou le licenciement de plus de 10 000 travailleurs et travailleuses.  Il importe donc d’aider ce secteur à se relever en protégeant ces femmes et ces hommes passionnés qui représentent l’âme de nos établissements hôteliers.

 

Une approche de concertation novatrice

Le Groupe d’action pour la main-d’œuvre du secteur de l’hôtellerie a pour mandat d’identifier des actions concrètes à court, à moyen et à long terme afin de soutenir les acteurs du milieu face aux changements qui s’opèrent au sein de l’industrie touristique, et de les aider à se préparer à la nouvelle réalité de l’hôtellerie de demain. Ces actions seront orientées sur deux axes principaux.

  1. Le rehaussement des compétences de la main-d’œuvre en fonction des besoins présents et futurs. But visé : favoriser la rétention d’un noyau de main-d’œuvre fort dans le secteur hôtelier.
  2. La requalification, permettant aux travailleurs et travailleuses en mise à pied d’acquérir de nouvelles compétences pour occuper un emploi en demande dans un autre secteur d’activités. But visé : offrir aux personnes licenciées des options enrichies afin de participer activement au marché du travail.

« Je tiens à remercier nos partenaires en hôtellerie réunis au sein du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme d’avoir répondu à mon appel pour former ce groupe d’action, qui va aider les travailleuses et les travailleurs de leur secteur. Le dialogue social est plus nécessaire que jamais. Dans la foulée du forum que j’ai tenu à la mi-octobre, il est clair que votre gouvernement et les partenaires du marché du travail se sont engagés à déployer des actions concrètes pour soutenir l’économie québécoise et aider les chômeurs pandémiques à revenir au travail. Le secteur de l’hôtellerie est grandement touché par la crise sanitaire que nous vivons, tant pour les salariés que pour les employeurs. La requalification de certains travailleurs de l’hôtellerie ou le rehaussement de compétences des autres est nécessaire dans le contexte actuel. La formation de notre main-d’œuvre demeure la clé pour une économie durable et forte », a plaidé M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

C’est au Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (CQRHT) que le leadership de cette instance a été confié. « Le CQRHT salue l’initiative de la CPMT et du  du ministre Jean Boulet et entreprend avec grand enthousiasme le mandat de soutenir les travailleurs et travailleuses de l’hôtellerie, allègue Isabelle Girard, directrice générale de l’organisme. Le défi est de taille, mais aussi très stimulant, car il concerne l’avenir de notre secteur hôtelier. Grâce à toute l’expertise réunie au sein de ce groupe, je suis convaincue que nous saurons mettre en place des conditions gagnantes pour bien préparer ce secteur à la nouvelle réalité de l’hôtellerie de demain! »

 

Représentativité du Groupe d’action

En plus de la CPMT, du MTESS et du CQRHT, le Groupe d’action pour la main-d’œuvre du secteur de l’hôtellerie regroupe des représentants des organismes suivants :

  • Associations hôtelières du Québec, du grand Montréal et de la région de Québec;
  • Syndicats représentants les salariés du secteur hôtelier;
  • Dirigeants d’établissements hôteliers;
  • Partenaires des domaines de la formation touristique et de l’emploi.

 

Quelques réactions de partenaires

« Le Groupe d’action pour la main-d’œuvre du secteur de l’hôtellerie représente une action prometteuse pour aider notre monde « à passer au travers » et envisager positivement la reprise de nos activités. Nos efforts dans ce projet seront consacrés à maintenir nos équipiers dans nos établissements, afin de pouvoir continuer à compter sur leurs connaissances et compétences. Nous pensons à eux avant tout, car ils sont des collègues et même souvent des amis, et parce que sans eux il n’y aura pas de reprise! »

Xavier Gret, Président-directeur général, Association Hôtellerie Québec

« Le secteur de l’hôtellerie a toujours pu compter sur des gens passionnés du service à la clientèle, soucieux du bien-être et de la santé de leurs clients, et ayant à cœur de faire découvrir nos destinations aux touristes. Nous sommes heureux de cette collaboration qui permettra non seulement de mieux faire valoir la richesse de notre secteur, mais surtout de maintenir la flamme allumée pendant ces durs moments. »

Marjolaine de Sa, Directrice générale, Association hôtelière de la région de Québec

« Les travailleuses et les travailleurs de l’hôtellerie sont de vrais passionnés! Je suis convaincu qu’ils répondront présents dès qu’il y aura un début de relance, à condition de s’assurer de réunir les conditions gagnantes, telles que le maintien du lien d’emploi, des conditions de travail et des statuts d’emploi. »

Michel Valiquette, représentant syndical, Fédération du commerce (CSN)

« Il faut agir si on veut sauver ce secteur! Les travailleuses et les travailleurs qui ont fait de l’hôtellerie leur carrière méritent de pouvoir continuer d’y travailler et d’être là quand l’industrie va reprendre. »

Vincent Caron, Président, Secteur commerce et services CSD

 

«Le secteur de l’hébergement est un maillon essentiel du secteur touristique. Les femmes et les hommes qui l’on bâtit et qui y travaille au quotidien méritent que nous déployons des solutions innovantes pour que cette période difficile soit l’occasion de développer leur compétence et se requalifier pour mieux rebondir.»

Audrey Murray, Présidente, Commission des partenaires du marché du travail

 

Gestionnaires d’hôtels, travailleurs et travailleuses de l’hôtellerie, suivez notre infolettre pour vous tenir informés sur l’évolution des travaux du Groupe d’action pour la main-d’œuvre du secteur de l’hôtellerie et pour connaître les mesures qui seront proposées pour vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme