Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Aide-cuisinier(ère)

Aide-cuisinier(ère) Aide-cuisinier(ère)

 

Un(e) aide-cuisinier(ère) réalise des tâches simples en vue d’accélérer l’assemblage des mets destinés aux clients. Il (elle) est en charge de l’hygiène et de la salubrité, de la conservation des aliments ainsi que de la réception et de l’entreposage des provisions.

 

On a une équipe super. On a du fun. Des fois, on fait notre préparation avec de la musique et on danse!

Sylvie Sotomey, aide-cuisinière

 

 

Quelques tâches

  • Nettoyer, peler, couper, hacher et emballer les aliments
  • Peser et préparer les ingrédients nécessaires aux recettes
  • Assembler les différents ingrédients en suivant les recettes
  • Nettoyer les surfaces de travail, les outils et les équipements

 

Salaire moyen
13,42$/heure
Statut d'emploi
Temps plein ou temps partiel
Horaires
Variés, permettent une grande flexibilité: de jour, de soir, de fin de semaine
Saisonnalité
Emploi saisonnier (moins de 40 semaines par année) dans les pourvoiries, les clubs de golf, les stations de ski et certains attraits
Lieux de travail
Restaurants de tous types: familiaux, de fine cuisine, buffets à service rapide, traiteurs, cafés, hôtels, auberges, gîtes, pourvoiries, attraits (musées, parcs d’attractions), golfs, stations de ski
Environnement
Travail d'équipe
­ Dans une cuisine, parfois à la chaleur
Pourquoi choisir ce métier?
Accessibilité

Aucune expérience en cuisine requise!

Diversité des mets cuisinés

Il y en a pour tous les goûts: cuisine italienne, asiatique, créole, etc.

Milieux de travail variés

Restos, hôtels, pourvoiries, stations de ski, etc.: à vous de décider!

Travail d'équipe et adrénaline

Ça bouge et on ne voit pas le temps passer!

Progression de carrière

Devenir chef, pourquoi pas? Rien n’est impossible!

Mobilité

Un métier que vous pouvez exercer partout au Québec!

Flexibilité

Pas de 9h à 17h: pour les gens qui aiment la variété, c’est l’idéal!

Compétences et traits de personnalité requis
Il faut aimer : Il faut aimer :
  • Manipuler les aliments
  • Travailler manuellement
  • Travailler en équipe
  • Effectuer une variété de tâches simples
Il faut démontrer : Il faut démontrer :
  • Un sens aiguisé de la propreté
  • De la dextérité et de la vitesse dans l’exécution
  • Un souci d’éviter le gaspillage
  • Une bonne capacité de concentration
  • Une bonne mémoire
Il faut être : Il faut être :
  • Méthodique
  • Organisé(e)
  • Alerte
  • Résistant(e) au stress

Ça prend quelqu’un qui veut apprendre parce qu’on n’est pas tous nés avec un couteau dans les mains. Mais, si tu veux apprendre, si tu as le goût de découvrir le métier, il n’y a pas de restrictions!

Sylvie Sotomey, aide-cuisinière

Prérequis

Études

Diplôme d’études secondaires (DES) ou AEP en Cuisine de restauration rapide

85 % des employeurs n’exigent aucun diplôme. 

Expérience

78 % des employeurs n’en exigent aucune

Atout

Détenir un certificat du MAPAQ en hygiène et salubrité alimentaire

Progression de carrière

Pour accéder au métier d’aide-cuisinier(ère), vous pourriez commencer par un poste de commis de cuisine ou de plongeur(euse)

Une fois aide-cuisinier(ère), vous pouvez progresser vers ces professions :

 

Cuisinier(ère)
Sous-Chef
Chef
Superviseur(e) des services alimentaires
Directeur(trice) de la restauration

Je suis maintenant chef d’équipe! C’est moi qui ai la responsabilité de vérifier si tout est bien fait, mais aussi de former les nouveaux.

Laurence Leblanc, aide-cuisinière

PDF
Pour obtenir <br>cette fiche <br>en format PDF
Pour obtenir
cette fiche
en format PDF
Vidéo
Portrait de<br>Sylvie Sotomey,<br>aide-cuisinière
Portrait de
Sylvie Sotomey,
aide-cuisinière
© 2018 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme