fbpx

NOUVELLE DIMINUTION DE L’EMPLOI EN TOURISME CE MOIS-CI 

Selon les dernières données de l’Enquête sur la population active (EPA), le tourisme au Québec comptait en octobre :

  • 8 600 emplois de moins qu’en septembre dernier (-2,4 %);
  • 12 400 emplois de plus qu’en octobre 2020 (+ 3,7 %); et
  • 115 700 emplois de moins qu’en octobre 2019, soit avant la COVID (-25,1 %).

L’augmentation des quelque 12 400 emplois comparativement à octobre 2020 est bienvenue. Il s’agit en effet d’un renversement de la tendance observée depuis juillet 2021 alors que le tourisme comptait moins d’emplois durant l’été 2021 que durant l’été 2020, et ce, même si la saison touristique a été meilleure l’été dernier qu’en 2020.

Par ailleurs, le manque de quelque 115 700 emplois (-25,1 %) en tourisme comparativement à octobre 2019, soit avant la COVID, contraste nettement avec le portrait global de l’emploi au Québec où l’on observe que quasiment tous les emplois perdus depuis la pandémie ont été récupérés. Cette donnée met en lumière les grandes difficultés que rencontre et rencontrera l’industrie touristique à attirer la main-d’oeuvre requise si elle veut regagner ses niveaux pré-pandémie.

Emplois en tourisme, de janvier 2019 à octobre 2021

[1] Ces données sont tirées de L’Enquête sur la population active (EPA) réalisée tous les mois par Statistique Canada. La période de référence s’étend du 10 au 16 octobre 2021. Aucun changement majeur dans les mesures de confinement n’a été mis en vigueur durant cette période, le déconfinement progressif amorcé le 8 février se poursuivait. Les frontières étaient réouvertes aux citoyens et résidents permanents des États-Unis (depuis le 9 août) et aux ressortissants étrangers (depuis le 7 septembre). Les limites de capacité étaient toujours en force, notamment dans les restaurants.

Portrait selon les secteurs du tourisme : L’hébergement, la restauration et les services de voyages ont marqué une baisse des emplois en octobre par rapport à septembre. Par contre, lorsqu’on compare l’emploi d’octobre 2021 avec celui d’octobre 2020, on remarque que la restauration et les loisirs et divertissements affichent des hausses encourageantes. Toutefois, par rapport au niveau d’emplois pré-pandémie, tous les secteurs du tourisme sont à la traîne, en particulier l’hébergement (- 56,7 %) et les services de voyages (-53,9 %). En termes de nombre, la restauration est le secteur qui compte le plus d’emplois à regagner : 51 300 pour atteindre le niveau d’octobre 2019.

TAUX DE CHÔMAGE EN TOURISME EN BAISSE ET PLUS BAS ENCORE QUE LA MOYENNE QUÉBÉCOISE

Alors que le taux de chômage pour l’ensemble du Québec est resté le même à 4,9 %, celui du tourisme était encore plus bas, soit de 4,4 %, une diminution de 1,1 point de pourcentage sur septembre. Aux vues du fait que le tourisme n’a regagné que 75 % de ses emplois perdus depuis la COVID, cette donnée montre à quel point les bassins de main-d’œuvre disponibles pour travailler en tourisme se rétrécissent.

Notes : 

  • Compte tenu des importantes fluctuations mensuelles de l’emploi en tourisme, le CQRHT utilise les données non désaisonnalisées. Pour cette raison, les informations peuvent varier de celles présentées par d’autres sources qui pourraient être basées sur les données désaisonnalisées.
  • Données de l’Enquête sur la population active (EPA) extraites par RH Tourisme Canada et compilées par le CQRHT. Les extractions sont réalisées en fonction des codes SCIAN d’industrie tel que défini par le Compte satellite du tourisme de Statistique Canada. Les codes d’industrie utilisés pour délimiter le tourisme sont composés des secteurs industriels qui cesseraient d’exister ou qui observeraient une baisse significative de leurs activités en conséquence directe de l’absence de touristes.

Vous aimerez aussi

Tout ce que vous devez savoir sur le recrutement de la main-d’œuvre qualifiée

Le CQRHT a dressé un portrait de cinq bassins de main-d’œuvre auxquels les organisations touristiques ne pensent pas toujours — les avez-vous déjà considérés?
Graphique-a-la-hausse

Postes vacants en tourisme – 1er trimestre de 2022

Depuis la COVID, les postes vacants ont augmenté de façon fulgurante dans toutes les principales professions en demande en tourisme.

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez des nouvelles qui comptent pour vous!