Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Mobilisez vos employés plutôt que les gérer… vous verrez!

11 mai 2017

Geneviève Brouillette, experte en habiletés de supervision

 

En tant que superviseur, gérer fait partie de votre quotidien. On gère la salle à dîner, on gère les opérations, on gère notre stress. Par rapport à l’équipe, on gère les horaires, les absences, les vacances, les salaires, mais on ne peut pas gérer nos employés comme tels.

 

Le rôle du superviseur est plutôt de mobiliser ses employés. Il faut les amener à travailler efficacement ensemble, à contribuer au succès de votre équipe, à atteindre leurs objectifs et à se réaliser. Dans cet esprit, Charles Désourdy, président de Bromont, montagne d’expériences, dévoile quelques trucs du métier dans son entrevue sur l’art de motiver ses troupes.  

La motivation extérieure VS la motivation intérieure  

 

Il est souvent plus facile d’agir sur la motivation extérieure qui repose sur des motifs matériels comme des récompenses (cadeaux, argent, voyages, gâteries).

 

La motivation intérieure est fondée sur la fierté du travail bien fait, la satisfaction de développer ses compétences, le désir de relever des défis, le désir de se dépasser et de donner le meilleur de soi-même.

 

En suscitant la motivation intérieure de vos employés, vous leur donnez l’occasion de s’engager dans leur travail et de répondre à leurs besoins psychologiques au travail: 

 

  • L’autonomie : se sentir libre et posséder une marge de manœuvre;
  • La compétence : se sentir efficace et performant;
  • L’affiliation sociale : se sentir membre de l’équipe.

 

Selon Jacques Forest, psychologue, CRHA et professeur à l’UQAM, ces trois besoins psychologiques doivent nécessairement être comblés si on souhaite diminuer les frustrations et augmenter la motivation. 

Faire appel aux différentes motivations

 

Pour répondre à ces besoins, vous pouvez aussi faire appel aux différentes motivations des employés au travail :

 

  • Performer : Rechercher la réussite, atteindre des objectifs élevés, se surpasser.
  • Progresser : Rechercher les défis, vouloir réussir, apprendre, rechercher des possibilités d’avancement.
  • Interagir : Établir des relations, tisser des liens au travail, obtenir la reconnaissance.
  • S’amuser : Rechercher le plaisir, poursuivre ses passions, s’engager dans son travail.
  • Servir : Poursuivre un idéal, contribuer à la qualité de vie des autres.
  • S’améliorer sans cesse : Se fixer des objectifs professionnels et personnels, se réaliser en accomplissant des tâches et en relevant des défis.

 Donner une vision, une direction, un sens

 

Tout est dans la communication. Prenez le temps de décrire ce que vous voudriez réaliser avec votre équipe. Voici d’autres exemples à suivre pour avoir plus d’impact sur vos employés :

 

  • Expliquer à vos employés les choix et les orientations stratégiques de votre organisation.
  • Donner un sens aux actions et aux efforts à fournir.
  • Montrer les liens entre les tâches de vos employés et celles des autres services.
  • Montrer le lien entre le travail de vos employés et la mission de votre organisation.
  • Assurez-vous que vos employés savent ce qu’ils font et pourquoi ils le font.
  • Informer vos employés de ce qui s’en vient à moyen et à long termes.
  • Engagez-vous à atteindre les résultats.

 Quelques pièges à éviter

 

  • Croire que le salaire est une motivation suffisante.
  • Recourir surtout aux motivations matérielles comme les heures supplémentaires et les augmentations de salaire.
  • Croire que les employés se motivent entièrement par eux-mêmes.
  • Confondre vos propres motivations avec celles de vos employés.
  • Faire un discours de motivation une fois par année.

 

À ne pas confondre :

le salaire et les conditions physiques de travail ne sont pas des sources de satisfaction, mais ils deviennent des sources d’insatisfaction quand ils sont insuffisants.

 

Enfin, peu importe la taille et la structure de votre entreprise, pour utiliser la motivation comme levier d’action auprès de vos employés, il faut donner du sens aux choses, donner un sens à ce que les employés font, définir les attentes, faire un suivi et offrir du soutien. 

 

Références:

http://affaires.lapresse.ca/cv/vie-au-travail/201401/13/01-4728184-motiver-ses-employes-plutot-que-les-gerer.php

PAQUET, René, LALANNE, Jacques, Leader mode d’emploi – 10 compétences essentielles pour communiquer, collaborer et innover, Montréal, Les éditions de l’homme, 2013, 265 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme