fbpx

Vous avez déjà vu des messages publicitaires recherchant des entreprises pour accueillir des stagiaires. Vous avez été sollicité directement par un organisme vous proposant d’offrir une telle expérience. Vous avez peut-être même accueilli un ou plusieurs stagiaires dans votre entreprise. Et vous vous demandez :

 

  • Qu’est-ce que c’est au juste qu’un stage en entreprise?
  • Est-ce que ça peut être bénéfique pour mon entreprise?
  • Et si oui, comment en maximiser les retombées positives?

Les types de stages

 

Tous les ans, des milliers de jeunes Québécois et Québécoises[1] prennent part à au moins un stage. De ces derniers, il en existe de multiples formes, qui se différencient par leur positionnement dans le programme (scolaire ou d’insertion), par les objectifs poursuivis,  par leur durée ou encore leur intention pédagogique. Par rapport à ce dernier critère, on distingue les grandes catégories suivantes :

 

  1. Les stages d’observation

    Cette catégorie comprend notamment les stages d’initiation, d’observation et d’orientation dans le cadre de programmes de formation professionnelle du secondaire, de la formation technique du collégial ou d’études universitaires de 1er cycle; des stages d’observation sont également offerts par Emploi-Québec dans le programme « Découverte ».
  1. Les stages d’appropriation des compétences en milieu de travail

    Ils se distinguent par leur finalité :

     


    Le développement de compétences
    Le stagiaire va faire un apprentissage pratique d’habiletés et de connaissances nouvelles pour lui; ces compétences étant partie prenante du cursus scolaire, il faut donc respecter le cadre du partenaire scolaire.


    La mise en œuvre de compétences
    Le stagiaire va mettre en pratique des habiletés et des connaissances qu’il possède et pour lesquelles il recherche une occasion d’expérimentation.

Certains stages visent une seule des 2 finalités; d’autres combinent ou alternent les 2 objectifs mentionnés. Par exemple, les programmes d’alternance travail-études consistent en une série de séquences articulées de façon intégrative entre le milieu scolaire et le milieu du travail; chaque séquence en entreprise est basée sur l’un ou l’autre des deux objectifs pédagogiques.

 

Des bénéfices pour l’entreprise

 

Assurer la relève

C’est le motif principal des entreprises qui accueillent des stagiaires : assurer la relève. Au cours du stage, l’employeur a tout loisir d’observer les aptitudes, les compétences et les comportements du stagiaire. C’est comme une entrevue de sélection en action. Ainsi, vous serez mieux à même d‘évaluer si le candidat peut bien s’insérer dans votre équipe, et éventuellement lui offrir un emploi…, s’il est intéressé.

 

Et s’il n’est pas embauché chez vous, il risque tout de même de faire un bout de carrière dans votre secteur d’activité, lequel aura ainsi gagné un travailleur de plus. Dans un contexte de rareté progressive de main-d’œuvre, cette option prend tout son mérite.

 

Combler des besoins ponctuels

Vos activités connaissent une période de pointe, vous implantez un projet supplémentaire, vous avez des vacances temporaires à combler, des dossiers sont laissés en suspens. Accueillir un stagiaire pourrait vous permettre de réaliser ces travaux, de dégager des membres du personnel régulier. (Attention cependant de ne pas exposer le stagiaire à des stress anormaux, et de finir par le démobiliser par rapport à son intérêt à travailler dans le secteur.)

 

Apprivoiser les nouvelles générations

La pérennité de votre entreprise passe par l’implication des nouvelles générations. Qu’on les appelle Y (1980-1994), Z (1994-2010), enfants du millénaire (milléniaux), on sait que ces personnes ont des comportements et des objectifs bien à eux. S’exposer à leur présence, apprendre à les connaître est la meilleure façon de construire pour l’avenir.

 

Interagir avec le monde de l’enseignement

Que ce soit avec les institutions scolaires ou les organismes d’insertion socioprofessionnelle, vos interactions vous permettent de communiquer vos besoins de main-d’œuvre en temps réel, et les besoins de compétences spécifiques. Vous pouvez éventuellement profiter d’améliorations techniques et technologiques récentes. Enfin, vous contribuez à la formation des étudiants en général, et peut-être de vos futurs employés.

 

Améliorer votre réputation d’entreprise

Vous vous faites connaître comme employeur, tant auprès des institutions que des stagiaires potentiels. Plus les expériences chez vous seront positives, plus vous aurez accès à de nouvelles propositions de candidats intéressants et intéressés.

 

Les conditions de succès d’un stage

 

Un mandat clair, diversifié et stimulant

Dans l’élaboration du mandat de stage, on doit tenir compte :

 

  • de l’entreprise : utilité pour l’organisation, adhésion des autres employés, volonté de préparer la relève en valorisant le métier et en partageant sa passion.
  • du candidat : l’objectif de son stage, son niveau de connaissance et d’habileté, son intérêt (stimulation, diversification).
  • d’autres facteurs: comme la durée et la finalité du stage (observation, développement ou mise en œuvre de compétences), la période d’activité.
  • plus particulièrement pour les stages de développement, il faudra s’assurer auprès de la maison d’enseignement que notre entreprise est en mesure d’offrir le cadre nécessaire afin que l’étudiant puisse acquérir les compétences définies au programme scolaire.

Des attentes claires pour tout le monde facilitent grandement les choses.

 

Un recrutement adéquat

Selon la durée du stage et l’importance des tâches qui seront confiées au stagiaire, l’étape du recrutement peut être cruciale, le cas échéant. Vous recherchez un candidat apte à s’acquitter du mandat élaboré selon vos besoins et votre capacité d’accueil. Si nécessaire, on recommande d’associer dans le processus le responsable de l’encadrement du stagiaire, de mener une entrevue et de demander des exemples de ce qui a déjà été vécu. Au-delà de l’expérience d’entrevue comme telle, le candidat vivra un rapprochement de la réalité du marché du travail.

 

L’encadrement par une personne qualifiée

Dans ce processus de partage du savoir et des habilités, la responsabilité de l’encadrement est essentielle. Pas de stage réussi sans une bonne supervision par un moniteur qualifié. Encore faut-il que ce dernier possède certaines qualités et compétences de base :

 

  • compétence technique : il connait le métier et les objectifs du stage
  • capacités relationnelles : il sait écouter et communiquer
  • habiletés de supervision: il maîtrise l’entrainement à la tâche et l’encadrement général; en bon coach, il peut évaluer et orienter l’apprentissage

Le temps requis pour ses services dépendront de plusieurs facteurs : capacité d’apprentissage, autonomie et débrouillardise du candidat; étape dans le stage (initiation, application, gains de productivité). Pour l’entreprise d’accueil, le moniteur est le gardien de l’engagement pris auprès du stagiaire et de l’organisme qui l’envoie.

 

Rassurez-vous des ressources compétentes seront toujours disponibles pour aider vos moniteurs à développer les stagiaires qui vous seront confiés.

 

Rémunération : dans quels cas?

Les organismes de placement de stagiaires peuvent vous aider à clarifier ce point. L’intention du stage est le 1er facteur à considérer. Un stage d’observation ou de développement de compétences ne requiert pas de rémunération en principe. Par contre, la situation est différente pour les stages de mise en œuvre des compétences (donc, de ce qui a été appris à l’école); dans ce cas, le stagiaire doit au moins être payé au salaire minimum, conformément à la Loi sur les normes du travail.

 

Selon la situation, une entreprise pourra choisir de son propre chef de rémunérer le stagiaire, afin que ce dernier puisse se donner entièrement à son stage, et ne soit pas obligé de s’assurer d’un revenu en travaillant ailleurs durant la même période. Des facteurs comme la capacité de payer de l’entreprise et le potentiel d’acquisition d’apprentissages par l’étudiant seront pris en compte.

 

Dans certains cas, il existe des programmes de crédits d’impôt couvrant une partie du salaire du stagiaire et du moniteur, sujets à certaines conditions. Voir par exemple http://creditimpot.inforoutefpt.org/.

 

En terminant…

 

La responsabilité de l’industrie

Le CQRHT entend régulièrement des gens de l’industrie se plaindre que les nouveaux diplômés sont mal formés, qu’ils ne connaissent pas suffisamment les rudiments du métier, etc. Malgré que nos attentes soient trop élevées à l’égard de la formation initiale, il en va de notre responsabilité de parfaire et de compléter le développement de cette nouvelle main-d’œuvre qui a investi dans sa préparation professionnelle et technique. Les stages sont un excellent moyen d’y arriver. Or, trop peu d’entreprises touristiques s’impliquent dans cette formule des plus efficaces…

 

En savoir plus

Vous voulez en apprendre davantage sur les possibilités pour vous? Communiquez avec le service de placement d’une institution qui forme de futurs travailleurs dont le profil vous intéresse. De tels services connaissent bien les stages; ils peuvent vous conseiller et vous donner accès à des outils qui vous guideront vers une expérience réussie.

 

[1] Dans le reste du texte, nous utilisons la forme masculine pour désigner les personnes, hommes et femmes, dans le but d’en simplifier la lecture.

Consultez nos articles récents

Tout ce que vous devez savoir sur le recrutement de la main-d’œuvre qualifiée

Le CQRHT a dressé un portrait de cinq bassins de main-d’œuvre auxquels les organisations touristiques ne pensent pas toujours — les avez-vous déjà considérés?
Graphique-a-la-hausse

Postes vacants en tourisme – 1er trimestre de 2022

Depuis la COVID, les postes vacants ont augmenté de façon fulgurante dans toutes les principales professions en demande en tourisme.

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez des nouvelles qui comptent pour vous!