Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur ou Installer Google Chrome

Avoir l’impact souhaité, par où commencer?

 

Sachant que, par notre simple présence ou par nos interactions, nous avons un impact sur les autres, il est important de se demander quel impact nous voulons avoir auprès de nos employés. Un bel exemple de leadership dans l’industrie touristique est celui d’Alain April qui a su partager sa vision, inspirer et avoir l’impact désiré sur son équipe afin de faire vivre l’expérience BE et ainsi se démarquer.

 

L’impact, une facette-clé du leadership

Voici ce que les grands penseurs et les intervenants en leadership nous disent :

 

« Pour réussir, nous devons être conscients de nous-mêmes, mais aussi de l’environnement dans lequel nous évoluons, des relations que nous devons bâtir et de l’importance d’être stratégique dans nos intentions. Avoir de l’impact, c’est aussi générer la confiance que les autres peuvent avoir en nous et notre capacité d’accomplir ce que nous disons que nous allons faire. »[i]

 

« Un leader efficace doit posséder la vocation, la capacité à communiquer, la créativité en matière de résolution de problème, la générosité et la cohérence. »[ii]

 

« Dans la vraie vie, ce sont les gens qui savent se présenter et s’exprimer de manière efficace qui obtiennent les postes de leadership. Ils savent susciter les bonnes émotions chez les autres » [iii] Cela passe généralement avant les compétences techniques et les qualités intellectuelles.

 

L’impact de nos communications

Plusieurs facteurs déterminent l’impact que nous avons dans notre rôle. Un des plus importants est celui des communications. Quel impact avons-nous lorsque nous communiquons avec les membres de notre équipe?

 

L’impact de nos communications dépasse largement la frontière des mots. En effet, quand un message est émis (faits, idées et émotions), ce ne sont pas que les mots qui permettent de bien comprendre le message. Il faut aussi porter une attention au non-verbal (gestuelle et signes physiques) et au para-verbal (ton, débit, hésitation, silences, etc.).[iv]

 

 

Nous ne communiquons pas seulement de l’information, nous communiquons ce que nous sommes. Avant de retenir nos propos, notre auditoire sera d’abord influencé par notre comportement et notre allure générale. Par la suite, il se fera une opinion fondée sur ce qu’il a vu, ressenti et entendu.[i]

 

Voici quelques questions pour vous aider dans vos prochaines communications, que ce soit en réunion ou en rencontre individuelle :

 

  • Quel souvenir garde-t-on de vous à la fin d’une rencontre?
  • Sembliez-vous désorganisé ou structuré?
  • Étiez-vous confiant ou hésitant?
  • Votre message était-il clair ou ambigu?

 

Enfin, le conseil à retenir est : préparez-vous! Peu importe l’intervention, assurez-vous que votre intention soit claire avant chacune de vos communications.  De cette façon, vous porterez davantage votre message et vous aurez l’impact souhaité.

 

 

Références:

[i] CHOUINARD, Yvon, SIMARD, Nicole, Impact, Agir en leader, Québec, Isabelle Quentin éditeur, 2016, 167 pages.

[ii] John C. Maxwell, conférencier international et auteur.

[iii] Jeffrey Pfeffer, professeur à la Graduate School of Business et auteur de Leadership BS.

[iv] ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE, PER-705 Gestionnaire technique 3 :  communiquer et donner du feedback, Montréal, 2015, 61 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 - Conseil québecois des ressources humaines en tourisme