fbpx

Un projet qui concerne les compétences et les connaissances des métiers de cuisine

La norme professionnelle englobe les compétences, les connaissances et les capacités essentielles à la pratique du métier de cuisinier(ière). Elle joue le rôle de critère de référence pour déterminer les aptitudes requises pour exercer dans divers environnements, tels que les restaurants, les hôtels, les établissements de restauration collective, entre autres. La révision de la norme professionnelle de cuisinier(ière) est entreprise pour s’assurer que les normes de compétences dans l’industrie de la cuisine reflètent adéquatement les besoins actuels du secteur, tout en offrant un cadre de progression professionnelle clair pour les cuisiniers(ières) à différents niveaux de leur carrière. Cela contribue à garantir la qualité et la pertinence des compétences des professionnels de la cuisine.

Ce projet de révision s’impose pour plusieurs raisons :

  • Résoudre les problèmes d’application de la norme actuelle dans le PAMT ;
  • S’assurer de la valeur des certificats de qualification professionnelle (CQP) émis aux termes des apprentissages ;
  • Permettre ultimement d’obtenir un continuum de qualification selon la progression professionnelle.

En collaboration avec la contribution financière de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), la révision de la norme professionnelle s’organise en 2 phases :

Phase 1 : Analyse de la profession
Phase 2 : Révision de la norme

Il s’agit d’élaborer une norme professionnelle qui puisse s’appliquer au plus grand nombre d’établissements possible tout en tenant compte des différents profils de cuisinier.

En savoir + : contactez Bénédicte Fouquet, Chargée de projets à la formation.

Des conséquences sur la norme nationale associée : celle du sceau rouge

Lorsque l’on parle de norme professionnelle pour les cuisiniers(ières), il est essentiel de tenir compte de la concordance avec la norme professionnelle nationale associée au sceau rouge * pour le métier de cuisinier(ière).

Les normes professionnelles nationales, comme celles associées au sceau rouge, établissent généralement des critères de compétence spécifiques, des exigences en matière de formation, d’expérience et d’évaluation, ainsi que des normes d’hygiène et de sécurité alimentaire. En tant que telles, elles jouent un rôle essentiel dans la formation et la certification des cuisiniers (ères) au Canada, garantissant ainsi que ceux qui exercent cette profession répondent aux normes nationales de compétence et de sécurité alimentaire.

La norme professionnelle de cuisinière et cuisinier du Québec datant 2010 demeure toujours en vigueur le temps des travaux de révision, ce qui signifie qu’elle reste la référence actuelle en ce qui concerne son applicabilité et ce jusqu’à nouvel avis.

Lire l’article de presse

Voir les parcours qualifiants existants en cuisine

Vous aimerez aussi

Diagnostic sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie touristique

Entreprises touristiques,  Votre voix compte ! D’ici le 17 mai, le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (CQRHT) vous…

Webinaires : les 5 piliers de la performance durable

Dans un environnement professionnel en perpétuelle évolution, les entreprises font face à une multitude de défis. Parmi ceux-ci figurent le…

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez des nouvelles qui comptent pour vous!