Le CQRHT salue la démarche gouvernementale de concertation et le consensus des partenaires du marché du travail, concernant la mise à jour de secteurs et des professions dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires.

Le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (CQRHT) tient à encenser le large consensus qui s’est dégagé entre les partenaires du marché du travail dans le cadre de la mise à jour des secteurs d’activité et des professions qui bénéficieront d’assouplissements en lien avec l’application du Programme des travailleurs étrangers temporaires du Gouvernement du Canada.

« Le consensus des partenaires du marché du travail permet aujourd’hui une avancée significative pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur touristique. La mise à jour des secteurs et des professions présentée par le Gouvernement du Québec, et les assouplissements additionnels qui en découlent, aura pour effet de contribuer directement à contrer la pénurie de main-d’œuvre », mentionne Xavier Gret, directeur général du CQRHT.

Le marché du travail de notre secteur d’activité a été complètement bouleversé par les effets de la pandémie. La dynamique de concertation et de collaboration entre les partenaires du marché du travail et les acteurs gouvernementaux permet aujourd’hui de concrétiser des changements tangibles, à savoir faciliter l’embauche de travailleurs étrangers temporaires afin de combler les besoins criants de main-d’œuvre pour certaines professions au cœur de l’industrie touristique.

La mise à jour de la liste des secteurs et des professions favorisera notamment une hausse du seuil de 10 % à 20 % des travailleurs étrangers temporaires par lieu de travail ainsi que la mise en place d’une exemption concernant les exigences d’affichage et de démonstration des efforts de recrutement pour les professions de caissier/caissières, de serveurs/serveuses au comptoir, d’aide de cuisine et au personnel de soutien assimilé, ainsi que pour la profession de préposé/préposée à l’entretien ménager et aux travaux légers.

« La réduction de la complexité administrative et des délais entourant l’embauche de travailleurs étrangers temporaires aura un impact direct sur la capacité de l’industrie touristique à répondre à la demande, particulièrement lors des périodes de pointes, et ce, partout à travers le Québec », évoque monsieur Gret.

Le CQRHT enjoint maintenant le Gouvernement du Canada à agir rapidement afin de mettre en œuvre les modalités pertinentes aux nouveaux secteurs et aux nouvelles professions qui ont fait l’objet d’un large consensus dans la province.

Pour le CQRHT, la concertation entre les partenaires du marché du travail et la dynamique d’ouverture et de collaboration des ministères du Tourisme et du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale ont permis de réunir les conditions essentielles afin de rapidement agir pour faire face aux perturbations sans précédent que nous vivons en matière de disponibilité de la main-d’œuvre.

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez des nouvelles qui comptent pour vous!